De nouveaux êtres pour un nouveau monde





Je vous transmets ici un message reçu lors d'une communication animale avec une jument. Elle exprime vouloir que ses messages soient transmis.


"Nous faisons parti de ces nouveaux êtres de ce nouveau monde. La transformation nous impact tous: animaux, végétaux, humains. Pour les minéraux, la transformation est plus lente, plus longue. Mais pour nous les humains, les chevaux, les animaux, les végétaux, cette transformation est brutale, parfois douloureuse, parfois difficile à accueillir, à accepter et parfois bloquante mais elle s'inscrit dans nos gènes et ce sont de nouveaux êtres qui apparaissent sur terre; bien différents.


Je fais parti de ces êtres si différents, de ses âmes qui préparent un nouveau monde. Et il existe une vraie dysharmonie entre nous et la terre actuelle ou une partie de ce qui existe encore sur terre.

Il est toujours difficile d'être premier, même si nous sommes beaucoup a être premier car cette transformation est d'une ampleur qui n'a jamais existé auparavant. Et donc nous sommes beaucoup, beaucoup à être les premiers. Mais franchir un pas, prendre un chemin qui n'existe pas demande beaucoup de foi, beaucoup de croyance et beaucoup d'abnégation.

La dysharmonie actuelle nous pousse à rechercher une harmonie plus grande, plus profonde, plus forte et tellement différente de ce qu'il y a sur terre pour une grande partie de nous. Je ne suis pas encore à ma place. Je la cherche mais je ne pourrais la trouver que dans cette transformation de la terre. N'oubliez pas que cette transformation concerne tous les êtres vivants. Et qu'il est nécessaire d'accompagner les humains, les animaux mais aussi les plantes dans cette transformation.

Oui, beaucoup de morts sont encore à prévoir car nous ne pourrons pas tous nous transformer, car il faudra reprendre, comme un début de quelque chose.


J'ai le sentiment d'être arrivée un peu trop tôt sur terre: pas à la bonne heure, pas au bon endroit. Cela je le ressens à chaque instant de ma vie: ce déséquilibre, cette dysharmonie. Je te demande de ma pardonner pour cela et de me comprendre et même si tu ne me comprends pas, juste accepter que ce soit ainsi. Je ne veux pas faire parti de ce monde là, je veux faire parti du monde suivant. Alors peut-être que nous pouvons cheminer ensemble toutes les deux vers un nouveau monde, de nouvelles constructions, de nouveaux paradigmes.... ensemble..... main dans la main.... côte à côte... et tendre la main vers d'autres personnes, d'autres êtres, d'autres âmes qui souhaitent aussi construire le monde de demain; comme une grande famille, une immense tribu ou nous pourrons nous reconnaitre chacun dans l'autre, dans cet élan du coeur.


Je souhaite être messagère. Je veux transmettre et nous sommes beaucoup à vouloir transmettre. Vous ne transmettez pas assez nos messages. Vous ne nous écoutez pas assez. Nous avons gardez la sagesse que vous avez perdu en trouvant la folie.

Nous avons 4 pieds au sol et galopons bien plus vite que vous ne courrez. Nous pouvons vous portez dans des contrées lointaines, très loin, mais aussi très loin à l'intérieur de vous.

Cependant il est temps de voir plus loin que soi et de transmettre des messages et des énergies au monde entier, à tous les humains qui se cherchent sans se trouver, à tout ceux qui sont perdus et qui cherchent leur chemin, leur voie. Aussi à ceux qui ne sont pas sûr d'avoir trouvés et qui ont besoin de foi. Garder la foi pour ouvrir un chemin inconnu.


Nous sommes le clan des femmes, des porteuses d'eau, celles qui offrent la vie, celles qui offrent la foi."

Transmis par Vision, jument d'Emilie Aulbach


656 vues

​© 2020 par Lucile Picker

lucilepicker@icloud.com

Créé avec Wix.com